top of page

Je suis une maman débordée et je culpabilise de m’occuper de moi-même…

« Je culpabilise de reprendre le travail après mon congé maternité. »

« J'ai le sentiment de sacrifier mon bébé pour mon travail, j’ai l’impression d’être une mauvaise mère. »

« Je culpabilise quand je pense que je devrai faire garder mes enfants par une nounou qui va les amener à l'école à ma place »

« Je me sens mal de les faire manger à la cantine tous les jours et de les faire garder après l'école.»

« Je me sens coincée, je culpabilise de laisser mes enfants et en même temps, j’ai besoin de cet argent pour subvenir à leurs besoins »

« Je culpabilise de prendre du temps pour moi alors que la maison est en bazard »

« Je me sens une mauvaise mère quand je n’ai pas le temps de cuisiner des plats maison »

« Je culpabilise de ne pas avoir le temps de faire du sport et donc de négliger mon physique »

« Comment puis-je faire pour donner à mes enfants l’image d’une maman épanouie ? »


Combien de fois ai-je entendu ces remarques des femmes que j’accompagne !


Si j’écris cet article c’est parce que je reçois trop souvent en consultation des mères épuisées, qui en font toujours plus.

Je vais parler en utilisant le « nous » car je m’inclue dans ce constat, même si ça fait longtemps que, grâce à un travail sur moi, j’ai pu relativiser et progressivement apprendre à lâcher du lest.

Je m’adresse ici principalement aux femmes débordées et plus précisément aux mères de famille car ce sont elles avec qui je travaille le plus et que j’accompagne vers plus de sérénité et de confiance en elles, mais cette thématique peut tout à fait intéresser aussi les hommes.


Pourquoi allons-nous au-delà de nos forces ? Pourquoi avons-nous tellement de mal à prendre soin de nous-même ?


Lorsque nous persistons à « devoir » en faire toujours plus, nous l’enseignons à nos enfants.

C’est ainsi que cela perdure, de générations en générations.

Ce sont des diktats culturels qui viennent de très loin.

Depuis la nuit des temps la culpabilité est inscrite dans l’identité des femmes. Dans la mythologie, c’est par des femmes ( Eve, Pandore…)que ce sont abattus tous les maux de la terre…

Nos enfants apprennent en regardant ce qu’on fait, comment on vit et ils reproduisent inconsciemment ce modèle.


Il est donc important d’apprendre à prendre soin de soi, c’est-à-dire à prendre du temps pour s’occuper de sa santé physique, mentale et émotionnelle. Cela peut devenir un choix conscient, une habitude à instaurer dans sa vie. Un équilibre à atteindre entre vie personnelle, professionnelle, familiale… Un engagement envers soi-même et par ricochet un engagement envers sa famille.


Nous pouvons considérer ce temps pris pour nous comme du plaisir mais c’est surtout un devoir envers nous-même et envers nos enfants.

Avez-vous l’habitude de vous placer en dernier dans votre « to do list » ?

Avez-vous l’habitude de remettre à plus tard une activité pour vous ?

La priorité est peut-être de prendre conscience de tout cela, puis de s’autoriser à sortir des chemins que la société et nous même finalement nous imposons, plus ou moins consciemment. Pour s’autoriser à tracer son chemin, il faut avoir le sentiment profond que nous le méritons, et donc peut être travailler sur l’estime de soi.


Prendre soin de soi pour prendre soin des autres :

Prendre soin de soi n’est PAS égoïste, c’est une idée reçue qui est fausse.

Rappelons-nous ce qui est demandé dans les avions : en cas de problème, mettre d’abord son propre masque à oxygène avant de s’occuper des autres…

Prendre soin de soi est un investissement durable pour vous-même et vos proches.


Comment faire pour commencer ?

Trouver des mini-moments de 5 mn, c’est possible dans n’importe quel emploi du temps :

5 minutes pour respirer, 5 minutes pour faire de la cohérence cardiaque, 5 minutes d’EFT

(cf. mon article "Qu'est-ce que l'EFT?"

https://www.hypnose-coaching-chaponost.fr/post/qu-est-ce-que-l-eft

ma vidéo EFT pour apaiser le stress:

https://www.hypnose-coaching-chaponost.fr/post/s%C3%A9ance-d-eft-pour-apaiser-le-stress

ma vidéo « SOS maman débordée

)

ou encore une routine énergétique du matin (cf. mon vidéo sur mon blog:

https://www.hypnose-coaching-chaponost.fr/post/vid%C3%A9o-2-la-routine-%C3%A9nerg%C3%A9tique-quotidienne


Ensuite vous pouvez passer à des temps un peu plus longs : une balade, un bain chaud, un temps de lecture avec un bon thé, une sieste, de l’autohypnose, des temps d’écriture (ex : gratitudes), des temps créatifs (ex : art journal)

Vous pouvez faire un brain storming avec vos copines sur comment prendre 10 mn pour soi.

Il peut être important aussi de fixer VOS limites au-delà desquelles vous ne voulez JAMAIS aller. (ex : peu importe s’il reste la lessive ou la vaisselle à faire, je ne fais plus aucune tâche ménagère après 21h)

Commencez par poser une seule petite action, et quand elle est bien intégrée, remerciez vous et posez-en une autre. C’est la règle des « petits pas ».

Accepter d’être aidée :

Il peut être important de parler de tout ce poids à des amis, de la famille , un professionnel de santé ou de vous faire aider par un thérapeute….


Pour aller plus loin :

- Mon article sur le burn out parental:

https://www.hypnose-coaching-chaponost.fr/post/qu-est-ce-que-le-burnout-parental

- Mon article : "Qu'est-ce que l'EFT?":

https://www.hypnose-coaching-chaponost.fr/post/qu-est-ce-que-l-eft

- Ma vidéo "EFT pour apaiser le stress":

https://www.hypnose-coaching-chaponost.fr/post/s%C3%A9ance-d-eft-pour-apaiser-le-stress

Ma vidéo " EFT, SOS maman débordée"

https://www.hypnose-coaching-chaponost.fr/post/s%C3%A9ance-d-eft-sos-maman-d%C3%A9bord%C3%A9e




8 vues0 commentaire